BIBLE ET ARCHÉOLOGIE
UN PARCOURS ARCHÉOLOGIQUE DANS LA BIBLE
CURSUS VIDÉO
ÉN ARKÊ ÊN O LOGOS (Jean 1:1)
VOTRE CURSUS - EMISSION 14

Des conseils pour tirer le maximum de votre Cursus

< 13              14              15 >
> Toutes les vidéos <

DAVID ET LA ROYAUTÉ EN ISRAËL, LÉGENDE OU HISTOIRE ?



Plusieurs découvertes archéologiques confirment la réalité du Royaume de David !


L'existence et la royauté de cet immense personnage biblique sont réhabilitées.




13 mn 14 - 31 Mars 2022 - 2042 vues

Documents de l'émission
>> Lire les conditions d'utilisation...

Le verbatim
Images

Notes et Références

Traduction de la stèle de Dan :
André Lemaire a réalisé une traduction ligne par ligne en rassemblant les deux fragments.
Les parties manquantes, ou illisibles sont notées […..]

1. [….] et coupa/coupé […]
2. […..] mon père partit vers […c] ombattant à/contre Ab[….]
3. et mon père succomba ; il alla vers ses [pères]. Et le roi d'I[s-]
4. raël pénétra dans la terre de mon père[.. Et] Hadad me fit moi-même roi.
5. et Hadad alla devant moi[, et] je partis de …[……]
6. de mes rois. Et je tuai deux ro[is] [puis]sants, qui avaient sous leurs ordres deux mil[le cha-]
7. riots et deux mille cavaliers. [Je tuai Yo]ram fils d'[Ahab]
8. roi d'Israel, et je tuai [A'haz]yahou fils de [Yoram r]oi
9. de la Maison de David. Et je plaçai [……]
10. leur pays …[………]
11. autre …[…… Jéhu ré-]
12. gnait sur Is[raël……]
13. siège sur [……]


Sur la stèle de Mesha ?
Il existe aussi sur la stèle de Mesha, vue dans l'émission précédente, une mention de la "Maison de David", mais je ne l'ai pas indiquée parce qu'une des lettres de l'inscription est contestée par certains chercheurs. D'éminents spécialistes maintiennent cependant que cette mention de "Beit David" y figure effectivement.

Khirbet Qeiyafa - par Yosef Garfinkel, Igor Kreimerman et Peter Zilberg - Extrait
Le compte rendu des fouilles par ceux qui les ont menées. Un ouvrage de référence (en anglais) disponible sur Academia
Un extrait >> Debating Khirbet Qeiyafa - Academia

L'architecture royale à l'époque de David et Salomon (en anglais) :
Cet article montre quelques caractéristiques de l'architecture qui s'est développée dans le royaume. Il faut remarquer le fameux petit sanctuaire provenant de Khirbet Qeiyafa, portant des triglyphes et comportant une ouverture à triple enfoncement. Une caractéristique marquante, seulement retrouvée dans les peuples voisins un siècle plus tard, et qu'on retrouvera dans le Temple de Salomon.
>> BAR - Architecture royale à l'époque de David et Salomon

Voir également l'article très intéressant de Madeleine Mumcuoglu (Univ. Hébraïque de Jérusalem) (en anglais)
>> Triglyphes et porte à enfoncement sur un modele de batiment de Khirbet Qeiyafa - un éclairage nouveau sur des termes techniques de la description biblique du Palais et du Temple de Salomon

Une inscription sur une jarre - qui en dit long…
Sur le même site archéologique, les morceaux d'une jarre de céramique ont été retrouvés en 2012 lors de fouilles menées par le Professeur Yosef Garfinkel de l'Institut archéologique de l'Université Hébraïque et de Saar Ganor de l'Autorité Israélienne des Antiquités. Après restauration par le département spécialisé de l'Autorité Israélienne des Antiquités, qui a dû rassembler et coller ensemble des centaines de fragments, ils découvrirent une inscription, ciselée sur la jarre, qui disait "Eshbaal Ben Bada". Selon les spécialistes c'est la toute première fois qu'on retrouve ce nom "Eshbaal" dans la région. Or on sait par la Bible qu'un certain Eshbaal Ben Shaoul - Eshbaal fils de Saül - régna conjointement à David. Cela indique que ce nom "Eshbaal" était courant à cette époque. Le nom de son père, "Beda", est inconnu. Vu qu'il devait s'agir d'un personnage important, puisque son nom était incisé sur une jarre, il est possible que que ce personnage ait été le propriétaire d'une exploitation importante de la région. D'après les chercheurs cela pourrait également indiquer la présence d'une classe économiquement supérieure existante à l'époque de la formation du Royaume de Juda.
Par ailleurs on trouve dans le livre des chroniques le nom "Eshbaal" - mot formé avec le nom de la divinité cananéenne Baal - alors que dans le second livre de Samuel le même personnage est nommé EshBoshet. Ce qui montre la réticence à utiliser un nom faisant allusion à une divinité païenne. On a le même phénomène avec Gédéon fils de Joash (période des Juges) dont le nom fut changé de "Yeroubaal" en "Yeroubesheth". L'inscription sur cette jarre est donc le témoin silencieux d'une époque où les traces de noms païens étaient encore visibles, et allaient disparaître sous l'influence grandissante de la royauté de David.
Par ailleurs, alors qu'aucune inscription de l'époque de David n'avait jamais été retrouvée, en peu de temps 4 inscriptions ont été mises à jour : 2 à Khirbet Qeiyafa, dont celle sur la jarre, une à Beth Shemesh et une à Jérusalem. Cela change l'idée que les spécialistes se faisaient de cette phase de l'histoire d'Israël, et démontre que l'écriture était bien présente et répandue à l'époque de David.
Article montrant cette jarre avec l'inscription (Site du Ministère israélien des Affaires étrangères) (article en anglais) :
>> Who Are You, Eshba'al Ben Beda ?

Le Palais de David…
Je ne peux pas clore cette courte liste de références sans mentionner la découverte de l'archéologue israélienne Eilat Mazar, que j'ai déjà mentionnée concernant la découverte du sceau du roi Ezechias.
A Jérusalem, au sud de l'actuelle vieille ville, dans la zone qu'on a appelée "La Cité de David", Eilat Mazar a mis en évidence les restes d'un gros bâtiment : un mur de pierres - qui mesure plus de 30 mètres de long - ce qui montre qu'il ne s'agissait pas de maison individuelle, mais bien d'un grand bâtiment. Eilat Mazar affirme qu'il s'agissait du Palais de David. La découverte d'un énorme chapiteau, typique de l'architecture royale de l'époque a été retrouvé à proximité un peu plus bas, probablement tombé depuis la hauteur du Palais. Cet élément architectural démontre la présence d'un bâtiment royal à cet endroit. C'est à partir d'un détail du texte 2 Samuel 5:17 indiquant que David descendit de son Palais vers la forteresse qu'elle a pu identifier l'emplacement où devait se trouver son palais. En effet la forteresse se trouvant dans l'enceinte de la cité, son palais devait donc se trouver au nord, un peu plus haut. Ce qui est précisément la situation des restes retrouvés par Eilat Mazar. Cette découverte a bien sûr été contestée, mais vu que c'est la seule structure de cette taille, correspondant par ailleurs à la muraille en gradin datée de la même époque, il est plus que probable qu'il s'agisse effectivement des restes du Palais de David. Certains détails archéologiques suggèrent que la construction existait peut-être avant la conquête de Jérusalem par David, ce qui signifie qu'il aurait peut-être utilisé ce bâtiment (et éventuellement transformé) et que David en aurait fait son Palais. Par ailleurs plusieurs vestiges phéniciens retrouvés sur place renvoient à 2 Samuel 5:11 qui indique que David avait fait appel aux artisans phéniciens pour construire son Palais.
Les recherches se poursuivent…





Qui FAQ  -  Partenaires / Liens utiles  -  Légal  -  Contact
© VX-COM Int. 2020